home
official discography & live recordings [bootlegs]
pictures
interviews
bibliography
more
links

1
2
[3]

 
>> Autour de Kraftwerk :
Regards dans la lucarne musicale par le biais du spectre Kraftwerk      3/3
 
LES ROBOTS MUSIC • "Ils jouent des succès de Kraftwerk"
LES ROBOTS MUSIC • "Ils jouent des succès de Kraftwerk" (Vivonzeureux! - 2005)
Une page nouvelle vient d'être écrite sur les Men-Machines de la Ruhr grâce à Pol Dodu, et son label virtuel Vivonzeureux! dont le seul but est de nous faire rêver. Donc : rien à vendre, rien à acheter, rien à écouter, pas de produit, pas de support, Vivonzeureux! offre du rêve, et c'est mieux que du vent !

01. Les robots (Die Roboter)
02. Boing boom tschak
03. Métal sur métal (Metall auf Metall)
04. Mini calculateur (Taschenrechner)
05. Twist boogie twist robots (Kraftwerk remix)


"Ça se passe au début des années 1970. Ralf Hütter et Florian Schneider sont de jeunes musiciens plutôt chevelus, membres d’un groupe de Düsseldorf qui s’apprête à sortir son deuxième album sous le nom de Kraftwerk. Leur audience est encore limitée, et ils vivent encore difficilement de leur musique. Sachant cela, et connaissant leur passion pour le cyclisme, leur producteur Conny Plank, de Cologne, leur signale l’annonce d’un club sportif voisin de Neuss-am-Rhein, qui cherche des accompagnateurs pour un groupe de jeunes qui doit se rendre en France pour un échange sportif dans le cadre d’un jumelage.
C’est ainsi que Ralf et Florian se sont retrouvés à la fin du mois d’août à Châlons-sur-Marne, à l’invitation de la Pédale Châlonnaise, à accompagner de jeunes cyclistes sur les routes plates et sans arbres de la Champagne crayeuse, et sur celles un peu plus vallonnées du vignoble de la Montagne de Reims.
Les distractions dans une petite préfecture de province ne sont pas légion, et c’est donc sans surprise que les deux membres de Kraftwerk se sont retrouvés un soir à arpenter les allées de la foire-exposition de Châlons avec leurs jeunes protégés. Ils ont eu droit à tout : les aventures dans les engins militaires présentés par le régiment d’artillerie, les petites voitures du circuit de la Prévention Routière, les énormes modèles récents de moissonneuses-batteuses présentés aux agriculteurs de la région, le hall gastronomique avec ses vins et ses spécialités culinaires, de la tartine au fromage au saucisson de montagne, et même la célèbre choucroute de la brasserie alsacienne !..."
> lire la suite sur le site VIVONZEUREUX! LABEL VIRTUEL

 

LA KUIZINE • "Kraftwerkuizine" (CDR - 2002)
LA KUIZINE • "Kraftwerkuizine" (CD-R - 2002)
Un énième projet loufoque en hommage au b-boys de la Rhur ?!? Ce disque représente bien plus que cela : un véritable hommage au piano solo, avec une interprétation osée et bougrement réussie. Droit dans le mille, ces reprises apportent un nouvel angle d'approche du génie créatif de Kraftwerk. Les mélodies sont parfaitement restituées, et la petite touche personnelle est également au rendez-vous ! Enregistré en CD-R en 2002, cet album de "La Kuizine" (groupe nantais fondé en 1993) mériterait que l'on s'y attarde plus longuement... Sur la pochette : le petit clin d'oeil à Walter Carlos et son "Switched on Bach" (musique classique jouée sur un Moog - 1968) donne le ton. Simplement beau !

01. Computer World - Largo (2'27) 36 BPM
02. Computer Love - Allegro (2'40) 128 BPM
03. Electric Café - Larghetto (4'13) 65 BPM
04. Man Machine - Andante (6'13) 88 BPM
05. The Model - Moderato (3'41) 124 BPM
06. Pocket Calculator - Allegro (6'59) 132 BPM
07. The Telephone Call - Allegro (3'05) 130 BPM
08. Tour De France - Allegro (4'32) 135 BPM
09. We Are The Robots - Andante (2'33) 90 BPM
10. Franz Schubert - Moderato (7'34) 112 BPM

La Kuizine Official website : http://lakuizin.club.fr

 

TELEX • "Looking for Saint-Tropez" (RKM Vogue - 1979)
En 1979, Michel Moors, Dan Laksman et Marc Moulin, trois fabricants de mélodie créent le groupe Telex et sortent leur premier album : Looking for Saint-Tropez. La musique du trio synth-pop bruxellois est, selon le modèle kraftwerkien produite uniquement par des synthétiseurs, et l'abus du vocoder n'y est apparemment pas prohibé... l'humour y est également farouchement présent avec des paroles d'une idiotie rare, mais délibérée ! Si l'ombre de Kraftwerk est évidente, il faut également chercher du côté des Giorgio Moroder, Yellow Magic Orchestra, Human league, Jean-Jacques Perrey. "Le plus grand compliment que quiconque puisse nous faire est de dire que notre musique est jetable, c'est ainsi que toute musique devrait être". Telex représentera même la Belgique au Concours de l'Eurovision, leur prestation proprement surréaliste comprenait le bien nommé titre "Euro-vision"...

 

GEIGER BOX    "Humanity"

GEIGER BOX • "Humanity" (Axis Rec. - 2003)
Groupe de dark-electro-synth-pop polonais se réclamant, sans complexe, fortement influencé par Kraftwerk. Un album "à la manière de", avec des morceaux néanmoins excellents.

 

THE RADIOACTIVE TRIBUTE TO KRAFTWERK

Acheter ce disque

THE RADIOACTIVE TRIBUTE TO KRAFTWERK • "New Mantra" (2002)
Compilation de covers radioactifs reprenant à la fois certaines versions du "El baile alemàn" du Senor Coconuts et certains titres de l'hommage "Music non stop" de 1998, par des groupes exclusivement  japonais ! Le label New mantra y rajoute deux titres de Dhiva et ressort une compilation en 2002 !!!!!!

01. Senor Coconuts: The Robots
02. Hikashu: The Model
03. Terou Nakano: Computer Love
04. Satoru Wono featuring Maywa Denki: Dentaku (Tsukaba Mix)
05. Senor Coconuts: Showroom Dummies
06. Dhiva: Tashchenrechner
07. Hajime Fukuma (P-Model): Music Non Stop (re M.N.S
08. Hikashu: Radio Activity
09. Kimitaka Matsumae: Atem/Harmonika
10. Dhiva vs Skibby: Tour de France
11. Makoto Inoue: Europe Endless
(+ Franz Schubert and Neon Lights)
12. Takkyu Ishino: It's More Fun to Compute
13. Senor Coconuts: Trans Europa Express
14. Buffalo Daughter: Autobahn

 

KOMPUTER • "The world of tomorrow" (Mute Records - 1998)
Premier album du duo londonien Komputer composé de Simon Leonard et David Baker. On y retrouve certains des ingrédients Kraftwerkiens : chansons naïves, sons analogiques, et "vision nostalgique du futur", selon les dires de Simon Leonard... Dès la première écoute, la référence à "Man Machine", "Computer World" et plus globalement au son et à l'esprit du début des années 80 est évidente ; "The world of tomorrow" apparaît décidément comme un très bon album ! Parmi les influences musicales de Komputer, hormis Kraftwerk, figurent également le Yellow Magic Orchestra, Can, Stockhausen ou encore Telex.

 
Page précédente "autour de" n°2