home
official discography & live recordings [bootlegs]
pictures
interviews
bibliography
more
links

 

Interview n°6

 

 

Interview de Wolfgang Flür
[DockRock Magazine - 10 Septembre 1999]

 

DockRock - Pourquoi vous êtes vous séparés après "Electric Café"?


Wolfgang Flür - Kraftwerk était un groupe qui ne se concentrait que sur lui-même. Au début des années 80, presque plus personne ne pouvait avancer dans cet univers. La devise du groupe était: surtout ne pas bouger. C'est pour ça que l'inspiration a baissé. Karl Bartos (qui a également quitté Kraftwerk) et moi voulions être plus impliqués dans la création musicale. Plus d'échanges avec l'extérieur auraient également été nécessaires, comme par exemple faire appel à d'autres musiciens. De plus Ralf et Florian ont choisi de passer beaucoup plus de temps à faire du vélo qu'à faire de la musique...


DockRock - Comment les différentes évolutions personnelles des membres ont-elles été une raison de votre séparation?


Wolfgang Flür - Nous avions atteint le sommet avec "Computerwelt". La tournée mondiale et tout le travail qui venait avec étaient un challenge très dur pour le groupe. Nous avons vu nos limites pour la première fois. Après le départ de Emil Schult, qui était une sorte de père pour le groupe (il accompagnait Kraftwerk sur toutes leurs tournées depuis 1975), un élément clé du groupe manquait. Evidemment il y avait des évolutions personnelles aussi, la mienne était la plus extrême. Après mon départ j'ai essayé beaucoup de choses, j'ai fait du design de mobilier, j'ai voyagé, mais en fait je me suis rendu compte que la musique était le plus important pour moi. Après j'ai donc commencé le travail sur "Yamo".


DockRock - Ton premier album en solo (Yamo - "Time-Pie"), qui a été enregistré entre autre avec les membres de Mouse on Mars, est sorti presque en secret. Pourquoi?


Wolfgang Flür - Mon disque est devenu très vite une affaire politique. Mon ancien label (EMI-Electrola) avait carrément boycotté "Time Pie". C'est pour ça que le nouveau disque de Yamo, sur lequel je suis en train de travailler, ne sortira pas chez eux.


DockRock - Connais-tu déjà la date de sortie?


Wolfgang Flür - La date exacte n'a pas encore été fixée. Je n'aime pas trop me mettre de pression. Les choses vont évoluer d'une façon qui servira à Yamo. Normalement le premier CD 2-titres sortira cet hiver et l'album suivra au printemps. Après Kraftwerk, j'ai réalisé que mes idées sur la musique électronique vont dans une direction plus chaleureuse. La musique de Yamo prend une direction différente de celle de Kraftwerk. Je suis en train de travailler avec une jeune chanteuse et d'autres musiciens. Moi-même je suis comme un conteur moderne, une critique a décrit Yamo comme "Poetry Pop".


DockRock - Quelle est ta relation avec le web? Est-ce qu'il y aura une adaptation de Yamo sur le net?


Wolfgang Flür - Pour l'instant je ne suis ni connecté ni très intéressé. La situation juridique, par exemple pour les MP3 n'est pas claire du tout. Par contre ceux qui sont intéressés par Yamo peuvent nous contacter via le site de Martin Hausen et Markus Schmitz (www.communi-care.de/)....


DockRock - Tu as manifesté ton mécontentement par rapport au reprise de "Das Modell" de Rammstein.


Wolfgang Flür - Effectivement je trouve que leur version n'est pas très réussie.


DockRock - Richard de Rammstein, qui était ici il y a quelques semaines, a dit que Kraftwerk était un des groupes qui les a le plus inspiré en matière d'image et de réalisation visuelle de la musique.


Wolfgang Flür - Je ne critique pas Rammstein même. Leurs idées et leur conception sont très cohérentes, même si leur musique ne me dit rien. Ils sont vraiment spectaculaires et vont bien avec leur temps...

interview n°5
  interview n°7